Un peu hors sujet mais pas tout à fait quand même (tu parles d’un titre ! ) : Chanter juste, juste chanter

Chanter juste, juste chanter
Vous chanter faux ? Pas si sûr !

« Elle chante tellement faux que même les sourds refusent de regarder ses lèvres bouger. »
Woody Allen

Un œil sain ne déforme pas les formes ; de la même façon une oreille saine ne déforme pas les sons. Entendre flou n’existe pas sauf dans certains cas de pathologies ORL et pour les personnes très âgées. Pour apprendre à dessiner, le problème n’est pas de voir ce que l’on veut reproduire mais d’éduquer sa main à le faire. Pour le chant c’est la même chose, on entend bien les mélodies, reste à éduquer sa voix. La première chose à faire est de chanter souvent ! La seconde est, tout aussi simplement, de s’appliquer. Et oui, c’est comme pour les enfants, dès que l’on mobilise son attention sur une tâche précise (ici reproduire une mélodie) les résultats sont immédiats. Bien entendu, avant le chant, il y l’écoute des sons à reproduire. Les mêmes règles s’appliquent : écouter beaucoup de chansons avec une attention soutenue.

voix1

Quelques conseils pratiques de base :
1. Ouvrez la bouche ! La qualité du son, timbre et justesse, s’en trouveront immédiatement améliorés.
2. Quand vous chantez, ne penchez la tête ni en avant (par timidité ou pour chanter plus grave – ce qui d’ailleurs ne marche pas) ni en arrière (pour porter votre voix plus loin ou pour chanter plus aigu – pour l’un comme l’autre ça ne marche pas non plus). Non seulement l’émission s’en trouve perturbée mais à la longue cela peut abimer vos précieuses cordes vocales. Pour vous aider, servez-vous du regard en fixant un point « à l’horizon ».
3. Chaque voix a un registre propre, au-delà de certaines hauteurs vers le grave ou vers l’aigu la voix devient progressivement inaudible et … fausse. Il faut donc veiller à chanter les chansons et placer sa voix parlée dans un registre qui correspond à notre physiologie. Quand on ne possède qu’un petit registre, il est possible, avec de la pratique, de l’élargir, parfois de façon spectaculaire.
4. Les expressions du visage et du corps doivent être  » en phase » avec ce que vous chantez. Comme pour le chant lui-même, il y a là une certaine timidité à vaincre. Non seulement il faut livrer sa voix sans retenue mais aussi son visage, son corps et ses émotions.
5. Un excellent exercice pour la maîtrise de la voix consiste à la transformer. Reproduire les sons du quotidien, les bruits de la nature, les cris des animaux, imiter des personnages, prendre une voix d’ogre ou de sorcière sont autant d’opportunités pour expérimenter les possibilités d’une voix et l’assouplir un peu. Avec les enfants, entre chansons et histoires, les occasions ne manquent pas. Bien entendu, il ne faut jamais « forcer ». Si telle imitation vous chatouille la gorge au bout de quelques phrases, ne continuez pas.
6. Si vous êtes aphone – ce qui peut gravement vous handicaper quand votre voix est un outil indispensable dans votre profession – vous trouverez, en cherchant un peu, des tas de médicaments, de « trucs » et de recettes miracles. Mais n’en attendez pas trop, la trilogie : dormir, se taire et attendre que ça passe restent le remède le plus efficace. (Bien sûr une bonne dose de cortisone fera des merveilles et certains médecins n’hésiteront pas à vous en proposer. Mais à moins que vous ayez un discours important à prononcer aux Nations-Unies ou un concert à l’Olympia dans quelques heures, c’est franchement déconseillé.)

quatuor-live2

Travailler sa voix:
Pour la voix parlée, il existe des cours et des manuels de diction. La pratique du théâtre est également profitable. Pour le chant en dehors des cours – souvent assez chers – les chorales sont souvent d’excellentes écoles. Il y en a tellement que vous en trouverez forcement une pas loin de chez vous. Les librairies et les bibliothèques, enfin, regorgent d’ouvrages pédagogiques qui vous aideront à progresser. Voix parlée et voix chantée y sont souvent abordées ensemble.
Je vous en propose trois – parmi bien d’autres- que l’on trouve assez facilement et qui sont à la fois simples et pratiques :

Trouver sa voix de L.J. Rondeleux éd. Seuil, 1977
La technique vocale tout simplement de H. Pata éd. Eyrolles,
ABC de la voix de C.Guedj éd. Grancher.

9782738108104FS

Plus Le guide de la voix du docteur Yves Ormezzano
Odile Jacob 2000
Un livre vraiment très complet qui aborde tous les aspects de la voix. Il y a même un gros chapitre sur la voix au cours de la vie du bébé au vieillard. 430 pages denses avec des illustrations, un index et un bibliographie en prime.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire