UN PEU HORS-SUJET MAIS PAS TOUT A FAIT QUAND MÊME : LES BALS FOLKS POUR ENFANTS / LE GROUPE TOURNEVIRE

Précisions liminaires que l’on peut passer si l’on sent qu’on ne va pas avoir le temps de lire toute la chronique

Connaissez-vous les bals folks ? Très populaires pendant les années 70, la pratique a décliné au cours des années 80 et aujourd’hui elle est n’est restée vraiment vivace que dans certaines régions de France, dans d’autres elle a pratiquement disparu – pas de nom, je ne veux oublier (et fâcher) personne. Le magazine Trad’Mag et quelques sites spécialisés vous donnerons toutes les informations utiles pour trouver les lieux et les dates. Si je commence par ces précisions c’est parce que rien ne vaut l’expérience concrète pour comprendre de quoi il s’agit si vous ne connaissez pas les bals folks. En gros : lisez ces lignes pour avoir une petite idée et allez danser pour en avoir une meilleure.

visuel-tournevire

A priori, c’est une activité réservée aux « grands », les pas sont souvent trop compliqués pour les enfants. Cela dit, l’esprit de ces fêtes est très familial et il n’est pas rare que l’on inclue d’une façon ou d’une autre les enfants dans certaines danses; en tout cas, ils sont toujours les bienvenus.
En dehors de certains bals spécialisés dans les danses d’une seule région (le Fest-Noz breton par exemple) le répertoire des bals folk est souvent éclectique, on y danse aussi bien des danses des régions de France (An-dro breton, bourrée berrichonne ou auvergnate, fandango basque etc.) que des danses du monde, proches (tarentelle italienne, contredanse anglaise) ou plus lointaines (danses d’Israël, du Québec, d’Amérique du Sud). On y danse même souvent des branles et autres danses en chaîne de la renaissance.
Ce qui est singulier dans ces bals c’est que vous pouvez y aller sans rien connaître aux danses traditionnelles, vous en ressortirez avec quelques pas – on vous les aura spontanément appris -, de nouveaux amis et une folle envie d’y retourner. La convivialité est le maître mot de ces fêtes, c’est un merveilleux antidote à l’individualisme et au « petit groupe exclusif-centré sur lui-même » qui sévissent aujourd’hui. Sans compter, vous vous en rendrez vite compte, que les danses traditionnelles sont souvent « physiques » (surtout quand on débute !) et qu’une heure de cette activité vaut bien un long jogging du dimanche matin, en beaucoup plus joyeux et convivial.

Maintenant, la chronique pour de bon.

adem-tournevire-eveil-musical

Commençons par un résumé en quelques phrases du projet de Tournevire : « Faire la fête en dansant avec ses amis au son des musiques traditionnelles du monde entier. » « Un authentique bal folk où les enfants et tous ceux qui ont su le rester sont les rois. » « Un bal en forme de joyeux tour du monde musical pour faire découvrir, en s’amusant des danses, des figures, des pas mêlés à l’écoute de sonorités nouvelles. »
Quelques mots sur la démarche :  » L’originalité de Tournevire est d’avoir misé sur la valeur à la fois ludique et pédagogique des musiques traditionnelles. L’ensemble s’est constitué au fil des années un répertoire riche et varié composé de danses des pays du monde entier. Tout en conservant le caractère de chacune, Tournevire les adapte pour qu’elles puissent être aisément répétées et dansées par les enfants : une démarche originale pour leur faire découvrir la richesse des musiques en s’initiant à la pratique de la danse collective dans une ambiance résolument festive. »
On ne compte plus les CD (parfois des collections entières) présentant au jeune public les musiques du monde qu’elles soient lapones, papoues, vénézuéliennes, berrichonnes, que sais-je encore. Tournevire contribue à cette louable entreprise avec talent. Les musiques sont bien choisies et très bien interprétées. Les instruments utilisés sont les classiques d’un ensemble de musique traditionnelle standard : flûtes, violon, accordéon, guitare, contrebasse. Les arrangements, toujours au service de la danse, sont cependant suffisamment variés pour qu’on puisse écouter la musique pour elle-même.

394
Mais c’est surtout la qualité de ses propositions pédagogiques qui fait de Tournevire une formation de premier plan. L’équilibre entre respect des danses telles qu’elles sont (ou souvent étaient) dansées traditionnellement et leur adaptation aux possibilités des enfants est remarquable. Les bals de Tournevire dans cette perspective marient le plaisir de la fête à une certaine exigence. On s’amuse beaucoup sans pour autant faire n’importe quoi sur la musique. A ce propos et pour conclure, inutile de préciser – mais je l’écris quand même ! – que si les disques sont très bien faits, rien ne vaut un vrai bal. Alors si Tournevire passe par chez vous, ne manquez pas la fête.
Le groupe vient de sortir son cinquième album. Ils sont tous dédiés aux danses traditionnelles du monde adaptées aux enfants. Tous sont disponibles et fréquents dans les bibliothèques. Pour en savoir plus, rendez-vous sur l’excellent site de l’ADEM dont le groupe fait partie intégrante.

Post-scriptum
Qu’on peut ne pas lire si effectivement le temps manque pour une lecture intégrale.

D’autres groupes se sont lancés dans le bal folk pour enfants. Aucun à ma connaissance n’a réussi comme Tournevire.
Souvent les dansent sont trop compliquées pour être acquises rapidement et ne peuvent être appréciées par les enfants que dans le cadre d’ateliers réguliers. La pratique des danses traditionnelles est une excellente activité, mais l’esprit du bal folk d’aujourd’hui est tourné vers la fête ouverte à tous et pas uniquement aux spécialistes qui connaissent déjà tous les pas.
D’autres formations proposent des danses mieux adaptées, mais la musique est jouée sans grâce ni swing (voir faux et pas en place !) soit par excès d’arrangements « hors sujet » ou par incompétence – ces musiques en effet paraissent souvent faciles à jouer pour des amateurs enthousiastes ou des musiciens issus d’autres univers musicaux mais bien entendu, ça n’est pas le cas.
Cela dit, je suis peut-être passé à côté de bons groupes de bal folk pour enfants. Si vous trouvez quelque chose du même tonneau que Tournevire, je compléterai cette chronique avec enthousiasme.

DISCOGRAPHIE
Les CD peuvent être commandés à l’ADEM ( http://assadem.free.fr http://assadem.free.fr/productions/tournevire/cd_tout.htm ) ou chez le distributeur : ADF-STUDIO SM (www.adf-bayardmusque.com)

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire