PORTRAIT D’ARTISTE : VINCENT MALONE LE ROI DES PAPAS

Au sujet des crottes de nez
Introduction que l’on peut passer si l’on sent qu’on ne va pas avoir le temps de lire toute la chronique

Pipi, caca, prout, vomi et crotte de nez. Chacun sait que les enfants s’intéressent (parfois se passionnent) à ces sujets dégoûtants, scatologiques, pas beaux et beurks. Faut-il en parler dans les chansons pour enfants ? Si oui, comment, pourquoi, un peu, beaucoup ? Le débat ne date pas d’hier et il reste aujourd’hui toujours aussi passionné.
Il serait vraiment injuste de réduire le travail de l’artiste du jour à ces préoccupations mais si vous avez besoin d’un exemple franc, massif et emblématique des tenants du « Allons-y sans complexe » ne cherchez plus, c’est lui le champion incontesté de la discipline.

vincentmalone

Maintenant la chronique pour de bon

Toutes les chansons du roi des papas à très peu d’exceptions près sont placées sous le signe de l’humour. Pas l’humour standard et bon enfant omniprésent dans la production contemporaine de chansons « jeune public », non, non, rien à voir. L’humour de Vincent Malone est absolument unique. Du coup – c’est souvent comme ça quand on a un humour très personnel – son public se divise, en gros, en deux catégories : les fans et ceux qui n’aiment pas du tout.
Sa belle voix, tant parlée que chantée, est reconnaissable entre toutes. Chaude et solide, à son écoute un charme opère qui lui permet de vous assener les pires horreurs sans que vous bondissiez outré par une telle audace. Au contraire, vous attendez la suite avec impatience. Moi en tout cas ça me fait ça.
Les enfants, on s’en doutait un peu, sont très friands de ces transgressions (gros mots, scatologie, dérision etc.) à répétition. Tiens en parlant des enfants, on en entend quasiment jamais sur ses CD. Par contre, le roi des papas sait s’entourer de chanteur+ et de comédiens hors pair. Lui même se glisse dans la peau de nombreux personnages. La plasticité de sa voix est assez étonnante.
Les musiques, impeccablement interprétées, sont presque toujours évocatrices de styles particuliers. Souvent de façon parodique, bien entendu.
Bon, assez de généralités, passons à l’essentiel : la discographie commentée.

Discographie

Je m’en tiens aux 7 CD de chansons auquel j’ajoute « Les plus jolies chansons de notre enfance », livre-disque grand format. Le reste de la discographie jeune public de Vincent Malone est donnée en post-scriptum.

Le roi des papas Vincent Malone chante des chansons
Victor mélodie 1991
C’est son premier album. Le ton « décalé » est donné d’emblée (« L’ours qui pète et qui rote », « La patouille », « Moi je aime » entre autres). Pour la musique, on constate tout de suite que le bonhomme n’est pas un débutant, ça sonne très bien, c’est inventif et varié. Il faut dire que Vincent Malone est venu à la chanson pour enfants après avoir longtemps chanter pour les grands.

Super papa Vincent Malone chante encore des chansons
VM/ Fairplay 1993- Naïve 2004
Encore un bon opus avec un florilège de style musicaux toujours aussi bien maitrisés. C’est dans cet album que j’ai trouvé ma préférée « L’araignée du tiroir ». A noter aussi « L’histoire du père Gaglu », Vincent Malone est un conteur hors pair avec un style, on s’en doutait, bien à lui.

roi_des_papas-13

Contes comptines et autres chant de Noël
Naïve / Auvidis jeunesse 2000
32 chansons et contes traditionnels copieusement détournées.
Soit le texte est transformé : »Dansons la capucine y’a pas d’travail chez nous, y’en a plein à l’usine mais ça n’est pour nous » ou « Coliques dans les prés surgissent, surgissent, coliques dans les prés, je n’ai plus de papier » -oui, il va jusqu’à là !
Soit le texte est laissé en l’état mais c’est l’interprétation ou une chute incongrue qui change tout : « J’ai perdu le do de ma clarinette, ah si papa … T’as regardé sous ton lit ?  » ou « Dans la forêt lointaine » ponctuée avec tout un tas de cris d’animaux bizarres – sauf le coucou bien entendu.
Ou encore un mélange de deux chansons: « A la claire fontaine » et « Gentille alouette » par exemple.
C’est plus pour les grands que pour les tout-petits, c’est un humour noir et décapant plutôt « franc et massif ». Comme toujours avec « Le roi des papas » les arrangements sont bien faits, bien joués, bien enregistrés. Le sens aigu de la parodie du bon roi trouve avec ce répertoire sans cesse ressassé (Douce nuit, cadet Rousselle, gentil coquelicot etc.) un parfait terrain de jeu.
Reprendre les chansons du répertoire traditionnel dans des styles musicaux de toutes sortes est devenu presque un passage obligé pour les « artistes jeune public » et ça lui fait du bien à ce répertoire. Il reste vivant et c’est tant mieux. Mais ce n’est pas ce dont il s’agit ici. C’est plutôt un vigoureux et tonique irrespect. Ca fait du bien aussi.

Le roi des papas .com
Vincent Malone chante tes chansons à toi
Naïve / Auvidis jeunesse 2001
A la demande du roi des papas des enfants ont envoyé sur son site internet des textes pour faire des chansons. Sa majesté a trié, adapté et mis en musique ces petits morceaux de littérature, il a aussi ajouté quelques chansons de son cru. Au final 28 plages (certaines très brèves) qui vont de la plus douce tendresse ( » La reine des maman »), au plus « beurk façon roi des papas » (« La cantine », « Limonade et haricots ») en passant par de jolis moments d’absurdité (« La fourchette »), de pure poésie (« Château, rivière ») ou de franche rigolade (« Musicalculette »).
Le livret donne les textes de base des enfants. Le lecteur/auditeur curieux découvre ainsi de quelle façon le roi des papa a fait sa tambouille. Moi, j’ai trouvé ça très intéressant.

En voiture avec le roi des papas
Naïve / Auvidis jeunesse 2003
C’est un de mes albums fétiches, j’en ai parlé en détail dans une chronique de « La petite collection de curiosité ». Rendez-vous dans les archives.

vincent_malone

Le roi des papas en conserve
Leroidelaprod Naïve 2005
C’est l’album « Live » (l’enregistrement d’un concert en public pour les non-anglophones) du roi des papas. Il est très réussi. Je précise parce que, dans le domaine de la chanson pour enfants, c’est loin d’être le cas général.
Au programme, 21 chansons choisies dans tout son répertoire. Un choix plutôt « gratiné ». A l’exception de trois douceurs (« L’araignée du tiroir », « La reine des mamans » et « Les fantômes ») c’est très « Roi des papas chanteur décalé ». Certains titres sont très parlant à cet égard : « Merdocu », « Colique dans les prés », « D’où vient le vomi », « Les claques ». Les musiciens sont très bons, Vincent Malone est drôle, mordant et sympa : les concerts, visiblement, sont tout à fait dans l’esprit des enregistrements. Ca donne envie d’aller y faire un tour. Pour les dates et les lieux des prochains concerts allez donc faire un tour sur site « drôle, mordant et sympa » du Roi des papas.

Les plus jolies chansons de notre enfance
Panama 2005 leroidelaprod 2010
C’est le deuxième lot de chansons traditionnelles populaires du répertoire enfantin après  » Contes comptines et autres chant de Noël ». Tout à fait dans la même veine, il y a même quelques chansons communes aux deux albums.
66 chansons, traditionnelles donc, copieusement détournées dont 34 enregistrées sur le CD, pour les autres, juste le texte. Album grand format.

Le cabaret magique du roi des papas
Naïve 2008
14 chansons sur tous les grands sujets de la vie du Big Bang au Bang Bing (la fin du monde selon Malone) : la vie de couple au jardin d’Eden, les dinosaures, l’évolution, les abeilles, la naissance, les jeux des tout-petits, le travail, l’argent, les médicaments, le corps humain, l’amour. Ce dernier thème est abordé dans « Les princes et les princesses » une chanson un peu façon « guimauve Walt Disney » qui ne ressemble guère au style habituel du bon roi. Elle est renvoyée en toute fin d’album après la petite chanson d’au revoir. On ne sais trop quoi penser, vous jugerez par vous-même.
« Les médicaments », « Le corps humain », « Dehors ou dedans » sont mes préférées après « Les ombres chinoises », petit bijou plein de tendresse comme Vincent Malone sait les distiller de loin en loin. Les musiques sont globalement festives – c’est un cabaret – et comme toujours très bien faîtes.

vincent-malone-les-contes-melanges-8051

Post-scriptum
Qu’on peut ne pas lire si effectivement le temps manque pour une lecture intégrale

Le bonhomme est prolixe. Il a réalisé (parole, musique et narration), toujours chez Naïve, une dizaine de petits CD-livres très drôles: Les contes mélangés. Le principe et toujours le même: après une petite introduction passablement hirsute le roi des papas, entouré d’excellents comédiens, raconte une histoire à sa façon. Il choisit des personnages et de situations rencontrés dans les contes célèbres (le petit chaperon rouge, la petite sirène, le chat beauté etc.) puis il mélange, détourne, s’amuse, délire et au final, comment dire … Le mieux c’est d’en essayer un – vous trouverez ça dans toutes les bonnes librairies et bibliothèques – et vous verrez bien ce que ça donne. Le conte est résumé dans un chouette chanson à la fin du CD. Si les histoires racontées vous ennuie et que vous ne jurez que par les chansons, celles qui terminent chaque conte (en beauté, croyez-moi) sont compilées sur un chouette CD : Les héros des contes en chanson
Deux autres contes ont été édités sur des CD à part : Le petit chaperon de ta couleur 2004 et Cochon neige 2004. Ils sont tout à fait dans la veine des contes mélangés.

Enfin sachez que Vincent Barres (c’est sont vrai nom) a écrit et chanté aussi des chansons pour les grands.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire