PORTRAIT D’ARTISTE : Hervé Suhubiette

Hervé Suhubiette est auteur, compositeur, interprète. Amoureux des mots, jazzy en diable, il navigue avec une belle liberté entre humour et poésie. Ces chansons s’adressent plutôt aux « grands », disons à partir de 7 ans. A vrai dire j’hésite à en dire beaucoup plus à son sujet. Pas par flemme, non, mais plutôt parce que ses chansons, souvent à la première personne, le présentent mieux que je ne saurais le faire – sans parler de son site internet très complet et très généreux.

201012171196
Un mot quand même sur la musique. Entouré d’une équipe fidèle autant que talentueuse Hervé propose des mélodies et des harmonies subtiles, un poil sophistiquées parfois, en tout cas jamais « plan-plan ». Aucune concession à la mode, pas de ritournelle simplette et déjà mille fois entendue. Peu ou pas de voix d’enfants sur les disques mais qui a dit que c’était obligatoire ? En fait, rien ne manque et surtout pas le style. Que ce soit pour l’écriture (texte et musique) ou pour l’interprétation nous avons à faire à un artiste exigeant et singulier. Tant mieux, ça n’est pas si fréquent.

Discographie

La java des couleurs
Auvidis 1996
Réédition Naïve 2002
Très bon album écrit, composé et interprété en duo avec Catherine Vaniscotte. 13 chansons, une recette-incantation, un dialogue et deux plages instrumentales du meilleur tonneau autour du thème des couleurs. Textes, musiques et interprétations (chanteur et musiciens) sont comme toujours chez Monsieur Suhubiette d’excellente qualité. Livret avec toutes les paroles.

La grande évasion
Harmonia mundi 2002
Réédition 2011 en livre-cd avec de nouvelles illustrations et une histoire
C’est mon préféré, je vous en ai déjà parlé en détail dans la série « La discothèque idéale de Monsieur Mandarine ». Rendez-vous dans les archives.

Quartier libre
2006 L’autre distribution
12 belles et bonnes chansons. L’artiste est bien entouré, musiciens, paroliers et compositeurs sont irréprochables. Elise Caron, Catherine Vaniscotte, Michèle Bernard et Jehan ont prêté leur voix pour quelques chansons. Ca parle de gens, de liberté, de plumes, du feu, du vent. C’est bourré d’humour et d’émotions. Très chouette livret avec les paroles. Ma préférée ? « La goualante des gardiens de musée ».

Tremblements de tête
Harmonia mundi 2010
Didier jeunesse 2010 pour le cd-livre
Son album le plus personnel, il a écrit tous les textes et toutes les musiques à l’exception de « Fragile » texte dit sur la danse roumaine n°2 de Béla Bartok. Tout est à la première personne c’est un peu un portrait, une autobiographie en chanson et comme souvent quand c’est sincère, quand c’est bien fait « ça parle » à tout le monde … adultes compris. J’aime particulièrement « Pour entrer dans ma tête », « Ma grand-mère est au ciel », « On voyage ».

Pas vu pas pris
Didier jeunesse 2014
Un CD livre joliment illustré; 15 chansons assez brèves (huit d’entre elles font moins de deux minutes et le total fait 28 minutes); deux musiciens pour accompagner la voix d’Hervé – ça peu sembler maigre mais vu la qualité de ces accompagnateurs, rien ne manque. Pour une fois mister Suhubiette n’a pas écrit les textes (ils sont de Bernard Friot), se contentant des musiques et de l’interprétation. Son style se déploie une fois de plus dans toute sa singularité. Pour les arrangements de ces chansonnettes, il s’est beaucoup amuser à créer des polyphonies en enregistrant plusieurs fois sa propre voix – quitte à aggraver le chômage chronique des choristes …

200905140023Plus

Monsieur Offenbach à la fête
Didier jeunesse 2011
Un beau livre disque qui présente sous la forme d’un opéra bouffe en un acte la vie et l’univers musical de maître Offenbach. Texte de Gille Avisse, le récitant n’est autre qu’Olivier Saladin . Les musiques (d’Offenbach donc) sont orchestrées et dirigées par Hervé Suhubiette. Et devinez quoi, c’est vraiment très bien fait. On s’y attendait un peu. Reste à aimer l’opérette.

Rira bien qui rira le dernier
Didier jeunesse 2008
Trois bonnes histoires à lire et à écouter – c’est un livre cd.
En introduction de chaque histoire Hervé Suhubiette décline sa chanson « Il était une fois » (La première de l’album « La grande évasion »)

Chansons pour fêter noël
Didier jeunesse 2011
Sur cette compilation Hervé chante « Vive le vent » de Francis Blanche et Rolf Marbot (vous saviez ça ?) et « Noël c’est comme un rythme de jazz ».

Notez enfin que Mister Suhubiette chante aussi pour les grands – ses chansons à lui mais aussi Brassens et Nougaro.

201001210739

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire