PETITE COLLECTION DE CURIOSITÉS : LE QUÉBEC

Avant propos que l’on peut passer si l’on sent qu’on ne va pas avoir le temps de lire toute la chronique

Les enfants sont souvent très friands de chansons traditionnelles. Que l’on songe par exemple au beau succès des CD de Frédéric Paris, « Petite alouette » et « Belle pomme d’or » – vous en trouverez une chronique dans les archives -, aux Ours du Scorff (http://assomandarine.fr/portrait-dartiste-les-ours-du-scorff) ou au travail du Groupe Tournevire, sans parler bien sûr des nombreux CD autour des chansons du patrimoine – dont vous obtiendrez une sélection dans la chronique « Connaissez-vous bien les chansons du patrimoine ».

enfants

À part un CD de contes traditionnels, je ne présente dans cette chronique que des albums de chansons pour enfants « d’auteurs », Gilles Vigneault, La bolduc, Daniel Lavoie, etc. Mais, vous le savez sans doute, le Québec, îlot francophone perdu au nord des vastes Amériques, recèle dans sa mémoire un trésor de chansons traditionnelles à faire pâlir les régions françaises les mieux dotées. Ce patrimoine est aujourd’hui on ne peut plus vigoureux. De nombreux musiciens en effet font vivre ces chansons de mille manières, tantôt très respectueux de la tradition, tantôt plus novateurs. Michel Faubert par exemple les revisite avec un « band » de rock, Les charbonniers de l’enfer les chantent uniquement a cappella, La bottine souriante adjoint des cuivres aux instruments traditionnels.. Des Iles de la Madeleine aux cantons de l’est, de la Gaspésie à Joliette la coquette, la belle province fourmille de groupes de grande qualité dont la production discographique pléthorique, si elle traverse difficilement l’océan, est quand même disponible dans les bonnes médiathèques, chez quelques irréductibles disquaires et à présent sur l’incontournable Internet.

Maintenant, la chronique pour de bon

Aussi riche que soit le monde de la chanson pour enfants en France, un petit détour par les pays (ou provinces) francophones  au-delà  de l’hexagone est toujours tentant. Laissons-nous tenter !
Il y les voisins proches, belges et suisses, les nombreux pays africains qui chantent (aussi) en français, des îles lointaines, quelques petits coins d’Asie, la Louisiane… Le Québec sera le premier à être exploré dans ces chroniques. Simplement parce que de tous les coins francophones du monde c’est mon chouchou.
Voilà une petite sélection de CD qui j’espère vous donnera des envies de voyage. Vous le savez, ces chroniques sont régulièrement mises à jour. Cette sélection est donc amenée à s’étoffer au fil du temps. Si vous avez des suggestions…

Un trésor dans mon jardin

Un trésor dans mon jardin
Chansons, contes et comptines de Gilles Vigneault
Pour un trésor, c’est un sacré trésor. Une dizaine de chanteurs et de musiciens se sont réunis pour interpréter 12 chansons pour enfants de Gilles Vigneault et deux de ses petits contes (« Le réverbère » et « Un soir d’hiver »). Pour les plus connus du public français, citons Daniel Lavoie, Lynda Lemay, Richard Desjardins, Michel Rivard (c’est à lui que l’on doit le fameux phoque en Alaska). Les amateurs de musiques traditionnelles retrouveront avec plaisir Michel Faubert et Yves Lambert.
Les arrangements sont très bien faits et les belles chansons de Gilles Vigneault, drôles, tendres et poétiques sont, comme on dit, bien servies.
Comme toujours avec les CD aux multiples interprètes chacun aura ses préférés, mais l’inspiration de Gilles Vigneault et la très bonne direction artistique conserve à l’ensemble une belle homogénéité.

un dimanche à kyoto

Un dimanche à Kyoto
Chansons, contes et comptines de Gilles Vigneault
Même chose que pour « Un trésor dans mon jardin » : des chansons de Gilles Vigneault pour les enfants interprétées par différents chanteurs (pas les mêmes, cette fois il y a entre autres Garou et Jessica Vigneault, la fille de Gilles, qui a composé quelques musiques avec son papa). L’équipe de musiciens est toujours aussi efficace et c’est très bien enregistré. Le format livre-disque vaut la peine : les illustrations de Stéphane Jorisch sont très chouettes.

1211389-gf

J’ai un bouton sur la langue
Chansons de la bolduc
La Bolduc, de son vrai nom Mary Travers (1894-1941) fut la première grande vedette du disque au Québec dans les années vingt. Ses chansons humoristiques réjouissent encore aujourd’hui les grands comme les petits. Pour les non-initiés au parlé québécois, il faut bien tendre l’oreille et avoir recours au livret – très joliment illustré – où l’on trouve tous les textes et la traduction des mots les plus « exotiques ». Bïa, Florence K, Geneviève Bilodeau, Gaële et Jorane, cinq chanteuses québécoises plus ou moins connues dans l’hexagone, interprètent avec talent les 11 chansons de l’album. L’accompagnement musical est d’excellente qualité. Un régal pour toute la famille.

200x200-000000-80-0-0

Laissez le bon temps rouler !
Une compilation de 10 chansons bien enlevées empruntées à la collection de livres-disques par La montagne secrète. C’est très québécois, parfait pour faire connaissance avec nos cousins d’outre-Atlantique.

Ces quatre CD-livre (ou CD tout simple, les deux versions existent) sont édités pas La montagne secrète. Pour en savoir plus et découvrir d’autres trésors québécois, allez donc faire un tour sur leur site www.lamontagnesecrète.com

AL33010

La grande forêt du roi contes du Québec
Michel Faubert L’autre label 1994
Depuis de nombreuses années, Michel Faubert s’attache à faire vivre le répertoire des chansons traditionnelles québécoises. Il a enregistré de nombreux CD avec son groupe et avec Les charbonniers de l’enfer, un quintet de chanteurs traditionnels a cappella. C’est un excellent chanteur, mais aussi un très bon conteur. Dans « La grande forêt du roi » vous entendrez les deux : 5 chansons et 4 contes. Les contes en particulier sont un délice pour nos oreilles françaises. Outre l’accent, le vocabulaire, les expressions et les tournures de phrases font pétiller les récits. Le bonhomme ne s’embarrasse pas de sons d’ambiance ou d’accompagnement musical : les chansons comme les contes ne sont portés que par sa seule voix. Cette façon de faire donne un sentiment de proximité, comme si, à la veillée un ami était venu passer un moment avec vous pour chanter et raconter des histoires. Occasion pas si fréquente par les temps qui courent ! A saisir donc !

Post-scriptum
que l’on peut passer si effectivement on a pas le temps de lire toute la chronique

Si vous aimez le chanteur Daniel Lavoie (qui n’est pas québécois mais est né dans une communauté francophone du Manitoba, état anglophone du Canada), sachez qu’il a enregistré deux CD de chansons pour enfants : « Le bébé dragon 1 et 2″. Il en a composé la musique et écrit une bonne moitié des textes.
Enfin, il existe un CD de Félix Leclerc qui s’appelle « Félix Leclerc chante pour les enfants ». C’est en fait une compilation de ses chansons qui évoquent l’enfance soit par le sujet soit par la forme, mais pas vraiment des chansons pour enfants à proprement parler.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire