PETITE COLLECTION DE CURIOSITES : Mille et une souris verte

Monique Frapat, Geneviève Clément et Gaston Tavel sont les créateurs de ces « Mille et une souris verte ». Retenez bien ces trois noms. C’est à cette même fine équipe que l’on doit les aventures de Timothée et Tintinabulle, les deux enfants de « L’oreille en colimaçon », une géniale émission d’éveil musical qui passait à la fin du siècle dernier sur France culture. Quelques épisodes ont été édités en CD, je vous en parlerai dans une prochaine chronique. Nos trois bons génies de l’éveil musical ont plus d’une réalisation à leur actif, si vous lisez leur nom sur un livre, un CD etc. vous pouvez être assuré que la qualité sera au rendez-vous. Voilà, c’était le bon conseil du jour.

Maintenant la chronique pour de bon

Le but avoué des créateur de ce CD est de développer la créativité dans le domaine de l’expression vocale. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’eux, en tout cas, n’en manquent pas  de créativité.

Au dos du CD on peut lire :  » La plus connue des comptines UNE SOURIS VERTE façon jazz, rock, rap ou encore, chantée par des patins à roulettes, une goutte d’eau, le vent, un tobaggan …

A travers l’histoire-feuilleton de deux enfants qui s’envolent au pays de la musique pour atterrir dans la maison de la souris verte, tous les enfants vont découvrir comment on peut jouer avec sa voix et interpréter une chanson de mille et une manière.

3133093912664

Et pour chanter, danser, faire la fête dans les différents styles musicaux (1), un play-back de 20 minutes. »

L’ensemble ne dure pas moins de 73 minutes – sans la moindre longueur !

Unique en son genre, ce CD est un trésor inestimable. Vous trouverez dans le livret (28 pages) toutes les informations nécessaires pour en tirer le meilleur parti. Sur le plan pédagogique, c’est dense et bigrement inventif.

Mais 1001 souris verte ne s’adresse pas uniquement aux enseignants et animateurs musicaux. L’histoire que vivent les deux enfants est passionnante. Humour, fantaisie, suspense, frissons et rebondissements, tous les ingrédients sont réunis pour captiver l’auditeur.  Le CD peut aussi s’écouter seul à la maison.

Pour la tranche d’âge concernée (question toujours difficile) je dirais que dès deux ans / deux ans et demi, (à cette âge, immanquablement, on apprend « Une souris verte ») l’enfant peut embarquer pour le pays de la musique avec Lison et Pilou. Les jeux vocaux et la découverte des styles musicaux tels qu’ils sont présentés ici, conviendront aux enfants jusqu’à la fin du primaire  – même si à partir de 7 / 8 ans l’histoire sera jugée parfois un peu « bébé ».

Comme souvent avec les très bonnes productions jeune public, les adultes ne manqueront pas de faire quelques intéressantes découvertes au passage.

Mille et une souris verte
Nathan 1994 collection Graine de musique

(1) : Jazz, Musique sud-américaine, rock, baroque, rap et musique traditionnelle française.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire