Archive | mai, 2015

A PROPOS DE : JAZZ A TOUS LES ETAGES

Les enfants, on ne le dira jamais assez, sont à priori ouverts à tous les styles de musique. Les adultes ont pour mission de laisser les portes de leurs émotions esthétiques grandes ouvertes, le plus longtemps possible. Difficile. La tentation est forte d’orienter les choix des petits en fonction des nôtres. Il est souvent assez compliqué de composer avec « le goût des autres » (adultes) alors, avec ces pâtes molles que sont les enfants, c’est l’aubaine. Je ne m’attarde pas, chacun voit de quoi je veux parler.
Sans être confidentiel, ou marginal, le jazz n’est pas une musique très grand public. Certes les amateurs sont nombreux, souvent passionnés et je ne doute pas que ceux d’entre eux qui ont des enfants partageront leur enthousiasme. Mais quand il n’y a pas d’aficionados à la maison (à la crèche, à l’école, au conservatoire …) les enfants risquent bien de passer au large de ce continent foisonnant sans jamais y aborder. Dommage.
Je vous propose ici une petite sélection, absolument pas exhaustive, d’enregistrements jazz « jeune public ». Pour ceux qui à priori n’aiment pas trop ce genre, mais qui s’efforcent d’offrir aux enfants qui les entourent les meilleures chances de devenir des amateurs de musique épanouis et ouverts, cette aventure sera peut-être l’occasion de faire de belles découvertes.

Electre_978-2-37196-002-2_9782371960022

Jazzoo – Jazzons avec les animaux
Oddjob
Harmonia Mundi 2015

A priori, un CD de musique (jazz donc) uniquement instrumentale ne semble pas le plus indiqué pour aborder le genre. Et bien le quintet suédois Oddjob nous prouve magistralement le contraire. Les 13 petites histoires sans paroles du disque nous font vivre de passionnantes aventures animalières qui se passent très bien de mots. Le livret toutefois donne pour chaque histoire un bref argument qui décrit une situation et peut servir de support à l’imaginaire de l’auditeur. Mais le titre peut suffire – « Le kangourou », « Le cheval et la guêpe », « Le chameau et le serpent », etc. Et même sans aucune indication il est possible d’imaginer pour chaque plage une petite histoire tant les musiques sont vivantes et colorées, pleines de rebondissements et de trouvailles sonores évocatrices.

La formation est classique : piano, contrebasse, batterie et deux « soufflants » – Flûtes, saxophones, trompette, clarinettes. Le son est excellent, l’interprétation inspirée et les compositions malicieuses et parfaitement adaptées aux petites oreilles. Que demander de plus ?

jaquette_pierreetleloup

Pierre et le loup et le jazz
The amazing keystone big band
Le chant du monde Harmonia Mundi 2012

A l’écoute de cette nouvelle version de Pierre et le loup une question se pose : comment se fait-il que personne (à ma connaissance) n’y ait pensé avant ? En dehors de quelques variations dans les traductions et le remplacement des cordes par un orgue de barbarie dans l’excellente version de l’ensemble instrumental de Basse-Normandie (voir dans les archives la chronique de ce CD) , l’histoire et la musique de Prokofiev ont presque toujours été prises au   »pied de la lettre ». Voici un peu d’air frais.
Les instruments qui représentent les personnages changent : Trombones et tuba pour le loup, flûte et trompette pour l’oiseau, sax soprano pour le canard, sax ténor pour le chat, sax baryton pour le grand-père, batterie pour les coups de feu des chasseurs et section rythmique (piano, basse, guitare) pour Pierre. The amazing keystone big band est plutôt bien inspiré et sacrément remuant, « ça dépote » et c’est très bien arrangé. La musique de Prokofiev est bien là, mais entièrement repeinte en jazz façon big band à la Duke Ellington. Une passionnante double page à la fin du livre nous éclaire un peu sur l’histoire du jazz en nous guidant à travers les styles qui rythment l’enregistrement. Après l’histoire, le big band nous propose 7 pièces inspirées des thèmes de Prokofiev, un régal. Si l’adaptation du texte en français, la narration et les illustrations de ce CD s’ajoutent « sans faire de vague » à la liste interminable des versions de Pierre et le loup, l’interprétation musicale est ici franchement novatrice. Et comme l’histoire est connue et appréciée par presque tous les enfants, ce livre disque lance une belle passerelle entre eux et le jazz.

5099951592158_600

Jazz à la récré
Katia Goldman
Entouka productions 2007

Dans le même ordre d’idée que « Pierre et le loup et le jazz », « Jazz à la récré » s’appuie sur du connu pour faire découvrir le genre aux enfants. Ici, c’est le répertoire traditionnel qui est mis à contribution : le fameux « Cadet Roussel », l’indéboulonnable « Grand cerf », le sempiternel « Jean petit qui danse », l’inoxydable « souris verte », moulins, marionnettes et pommes de reinette … 14 titres en tout. Les arrangements de Pierre Carrié sont parfaits, c’est bien joué (piano, contrebasse, batterie plus un poil de sax, 3 titres avec violon, un avec flûte traversière), bien chanté, bien enregistré. Deux invités de marque ont participé au projet : Hal Singer (saxophone) et Didier Lockwood (violon). Je laisse le mot de conclusion à ce dernier : « La musique de jazz est un art qui doit se transmettre aux plus jeunes. Ce CD est une merveilleuse opportunité pour donner à nos enfants le goût de cette musique chatoyante, spontanée, réconciliatrice de toutes les cultures. Reprendre ces comptines dans les différents styles que le jazz nous propose ne peut nous conduire qu’à un plaisir musical simple et ludique. »

crbst_Visuel_20JazzAcc_20la_20R_C3_A9cr_C3_A93

Jazz accordéons à la récré
Marc Berthoumieux et Ludovic Beier
Trois p’tits cochon Eveil et découverte 2009

Même principe que le précédent : Colchique, alouette, clair de lune, petit navire, souris verte et compagnie à la sauce jazz. Le répertoire est un peu plus ouvert : 3 chansons anglophones (Ho Suzanna, Jingle bells et Amazing grace), la marche turque de Mozart et deux compositions des musiciens du disque. 7 des 18 titres sont joués type « instrumental » comme « Le loup le renard et la belette » ou « Savez-vous planter les choux ».
La particularité de ce CD est que les deux compères qui conduisent le projet sont accordéonistes. La boîte à frissons, qui s’entend si bien avec le jazz, est donc ici à l’honneur. Ça swing gentiment, le style est assez « chansons jazzy » plus que jazz pur et dur. Deux accordéons donc, deux chanteuse, guitares, contrebasse, percussions, sax, flûte et clarinette. Deux chansons sont interprétées avec énergie par Sanseverino en personne.

 

couv_jean-andreo-jazze-toujours-tu-m-interesses

Jazze toujours tu m’intéresses
Jean Andréo et les flextribu
Lugdivine

Beaucoup d’Andréo et de Forestier dans la liste des musiciens de ce CD. Une affaire de famille donc. Ca s’entend, il y a une ambiance qui mêle complicité, simplicité, humour et enthousiasme. Mais attention n’allez pas imaginer un petit disque familial à la « va comme j’te pousse », « ça joue » vraiment comme il faut. Jean Andréo, auteur et compositeur des chansons de l’album aime le jazz ou mieux, les jazz. Il aime les mots aussi, ses textes malicieux, un peu compliqués pour les plus petits, réjouiront les amoureux de la langue. Mes préférées : « Enquête d’un privé de dessert » (arrangements de cuivre excellents), « DS cherche bahut » et « La trottinette » (joli thème, belle polyphonie). Un très chouette album.

product_9782070631179_244x0

Django Reinhardt
Gallimard jeunesse 2010

Parmi les livres disques consacrés à un jazzman en particulier, ce petit Gallimard jeunesse (6-10 ans) sur Django est des plus recommandable. La vie du célèbre guitariste manouche est joliment résumée en 13 plages de musique bien choisies (35 minutes en tout). Le texte de Stéphane Ollivier bien adapté à l’âge des jeunes auditeurs, efficacement porté par la voix de Lemmy Constantine et joliment illustré par Rémi Courgeon et un beau choix de photos anciennes, tout concours à nous rendre maître Reinhardt familier ainsi que son style si particulier : le jazz manouche.

51bPGHLaWQL._SX258_BO1,204,203,200_

L’alphabet du Jazz
Yvan Amar / Claire Babin
Gallimard musique 2001

Pour les plus grands, adultes compris. 35 plages pour découvrir (en deux CD) 35 musiciens parmi les plus représentatifs du genre, de Duke Ellington à Michel Petrucciani, pour la chronologie, ou de Louis Amstrong à Lester Young, pour l’ordre alphabétique qui structure ce petit livre disque très bien fait. La sélection tant des artistes que des pièces est, à mon avis, très pertinente. Inutile de préciser que chaque amateur de jazz en aurait fait une autre, mais bon, les néophytes y trouveront leur compte. Les textes de présentation sont synthétiques et efficaces. L’iconographie, alternant illustrations, peintures et photos, est magnifique. Bref du beau travail

ݱionqCaption-AbstractÐ÷G}

Le jazz – Charlie et le jazz
Henri Texier (musique) / Leigh Sauerwein (texte)
Gallimard Jeunesse 2002 Mes premières découvertes de la musique

L’histoire racontée en musique dans ce petit livre disque est assez simple : les animaux d’un zoo sont libérés par le raton laveur pickpocket qui a subtilisé les clefs du gardien. Ils font la fête toute la nuit et au matin les visiteurs découvrent les pensionnaires du zoo endormis dans leur cage. Le gardien, finalement convié à la fête, se demande s’il n’a pas rêvé.
Comme souvent dans cette collection, ce n’est pas très copieux. L’histoire dure un peu plus de 10 minutes et la maigre présentation des instruments qui la suit à peine 5 !
Alors quoi ? Alors, il se trouve que la musique a été confiée à Henri Texier et son quintet. C’est somptueux. Un swing remarquable et une inventivité enthousiasmante vous transporte au cœur du « Jazz land » dès les premières mesures.

Enfin, pour les parents qui souhaitent s’y mettre vraiment:

jazz

Savoir écouter le jazz
Frémaux 2007

21 plages de classiques (Armstrong, Ellington, Basie, Hampton et compagnie) avec un livret très pédagogique qui vous guide à travers les instruments, l’histoire, les formes et les pratiques du jazz.

Ces chroniques étant régulièrement mises à jour, je compléterai cette discographie au fur et à mesure de mes découvertes; si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à nous envoyer un petit mail.

 

SAUTEUSES, CHANSONS DE PORTAGE ET DE BALANCEMENT

Cet ensemble de chansons et de jeux est principalement destiné aux bébés. Cela dit, les enfants jusqu’à la maternelle restent friands de ces petits moments de complicité. Il est probable que toutes les cultures du monde aient élaboré et transmis un répertoire de ce type et la plupart des adultes qui entourent les bébés, mamans en tête, improvisent souvent autour de ces pratiques de mouvements rythmés, balancements, jeux de petits vertiges, etc.

1. Le chameau

L’adulte est assis sur une chaise. L’enfant est à califourchon sur ses genoux, de face. On remue les genoux doucement en rythme avec la chanson.

Sur le dos de mon chameau il y’a des bosses, deux belles bosses.
A l’avant tout près du cou, une bosse, hop ! (une secousse)
A l’arrière près de la queue une autre bosse, hop ! (une autre secousse)
Mais entre les bosses il n’y a rien du tout (un petit silence)
Non, rien du tout, you ! (On écarte les genoux en tenant l’enfant sous les aisselles, l’enfant tombe entre les jambes)

Il s’agit d’une sauteuse « classique ». Trois surprises (deux secousses et une chute) la ponctuent. Il est possible, avec les plus grands, d’accentuer le côté « mise en scène », de mettre en avant le contexte (une ballade à dos de chameau) en particulier en montrant l’image d’un chameau et en racontant une petite histoire avant de commencer (Nous partons en voyage dans le désert etc.).

Finale 2006c - [chameau.MUS]

 

2. Dans les bois

L’enfant est porté dans les bras ou sur la hanche. On change de démarche en suivant la chanson.

Dans les bois le loup n’y est pas (bis)
Mais entends-tu le chant des grenouilles,
Qui sautent, qui sautent, qui sautent… ?

Dans les bois le loup n’y est pas (bis)
Mais entends-tu les petits mulots,
Qui trottent, trottent, trottent, trottent … ?

Dans les bois le loup n’y est pas (bis)
Mais entends-tu les petits lutins,
Qui dansent, qui dansent, qui dansent … ?

Dans les bois le loup n’y est pas (bis)
Mais entends-tu mon petit cheval,
Qui galope, galope, galope … ?

Dans les bois le loup n’y est pas (bis)
Il est tout au fond de son lit,
Il dort (Ronflements et immobilité puis on repart au début)

Cette chanson de portage peut servir de base à vos improvisations. Les grenouilles peuvent être remplacées par des puces ou des crapauds, les mulots par des souris etc. Pour ce qui est des mouvements vous pouvez aussi tourner, vous tortiller etc.

Dans les bois HR



3.L’oisillon

L’adulte est assis par terre jambes tendues, il tient les mains de l’enfant assis sur ses genoux.

L’oisillon picore, picore, picore, picore encore;
On bouge doucement les genoux l’un après l’autre
L’oisillon grandi, grandi, grandi…
On plie les jambes, l’enfant monte
Et puis s’envole, you !
On prend l’enfant sous les aisselles et on le lève le plus haut possible.

C’est un jeu entre sauteuse et balancement avec, comme toujours, une chute, une surprise finale. Au-delà du plaisir pris au balancement (première phrase, qui peut durer le temps que vous voulez) et à l’équilibre acrobatique (deuxième phrase, vous pouvez exagérer le côté instable de la position), c’est surtout le final, attendu par l’enfant qui fait le sel du jeu. Pas de mélodie pour l’oisillon, c’est parlé.

LA CHANSON DU MOIS : PIQUE-FLEURS

soundcloud     Pique-fleurs / Musique et paroles : B.Viquesnel

Le dernier album de Mandarine, « Bel oiseau » est ponctué par quatre petites chansons à cappella qui évoquent les saisons. Les textes sont écrits un peu à la façon des haïkus japonais.
Nous poursuivons la série avec, un peu en avance, la chanson d’été.  Ça le fera peut-être venir plus vite.
L’églantier est appelé ici « le père des roses » car c’est sans doute à partir d’une ou plusieurs variétés d’églantier sauvage que les horticulteurs d’il y a longtemps ont inventé les roses qui ornent nos jardins.

Paroles :

Pique fleur églantier, le père des roses dans la haie,
Pique fleur églantier, l’été vient d’arriver.

Soprano: Virginie Lefèbvre
Alto : Stéphanie Boré
Ténor : Benjamin Chabert
Basse : Erwan Piriou

Télécharger la partition